Friday, February 27, 2009

Le Playground



Me, Simon and Dereck, we decided to go on an adventure during the weekend. We were trying to hike the 2nd highest mountain in Tohoku with snowshoes to go down snowboarding. But when we realised it was going to snow all night and day, we started reconsidering... but we quickly decided that the adventure had to go on and that we were not going to back down, even if we were told by Japanese people that it was ‘crazy’ ‘dangerous’ and ‘a really really stupid thing to do’.

So we woke up at 6, after 4 hours of sleep, and headed out west... After driving forty minutes, Dereck’s car, the Bravo, decided to stop working and we were stuck on the side of the road, with no mountain to climb in sight. We were near a train station but the next train was 90 minutes later. That’s when Dereck remembered this mountain he went to with his teachers. We walked there and we went up as high as we could, and headed out in the forest with our ‘snowshoes’. I had powder up to my waist and it was snowing like crazy. So we walked (very slowly) up a hill and rode our snowboards and decided to go up another hill and that’s when we discovered ‘The Playground’: a slope of virgin territory never discovered by mankind, which was perfect for snowboarding. It was meters of fresh, dry snow... if you looked up the word ‘perfection’ in the dictionary, it would probably feature a picture of this place. We spent the day going up and down, vowing to return as soon as possible. We came back to Sendai and partied the night away, with our head full of beautiful memories. I fell asleep (drunk as hell) with 2 bags of ice on my knees but a smile on my face...


------------------------------------------------------------------------------------





Moi Simon et Dereck, nous voulions gravir la 2e plus haute montagne de tout le nord du Japon, en raquettes, pour la redescendre en snowboard. Nous étions mal équipés, mal préparés et ils annonçaient une grosse tempête de neige. L’amie de Dereck, une miss météo de la station locale, nous à vivement déconseillé, nous traitant même au passage de ‘fous’ et nous incitant à la plus grande prudence.

Lorsque nous nous sommes réveillés à six heures du matin pour réaliser qu’il neigeait abondamment, nous avons rempli le van et nous avons commencé à conduire vers la Mer du Japon. Après 40 minutes sur la route, l’auto de Dereck (une Bravo) à décidé de rendre l’âme au milieu de nulle part. Après avoir paniqué un peu et pensé que c’était la fin d’une bonne idée, Dereck s’est rappelé qu’il avait fait du snow dans une montagne avoisinante. Nous avons donc décidé de s’y rendre, et qu’une fois en haut, nous sortirions du sentier pour aller trouver quelque chose de plus intéressant. Après 10 minutes dans de la poudreuse jusqu’à ma taille, je commençais à trouver que c’était une mauvaise idée et que toutes les blagues que j’avais fait sur ma mort prochaine allait peut-être se concrétiser. Mais après un heure de recherche, nous avons trouvé la Terre Promise, un spot que nous avons baptisé : ‘Le Playground’. Un flanc de montagne sans arbres, avec des mètres et des mètres de neige jamais découvert auparavant. Nous avons passé la journée à descendre et remonter et descendre et remonter, c’était de toute beauté. Je remercie le ciel de m’avoir fait rencontrer ces deux mecs, qui me poussent à faire des choses que je n’oserais jamais accomplir. Ce soir là, je me suis endormi (bien saoul) avec de la glace sur mes genoux et un sourire accroché au visage…
On est loin du mont Saint-Bruno sti

4 comments:

Angela said...

Don't piss on St-Bruno. It's your nephew's favorite - better than Vail AND Tremblant.

-A-

Caro said...

Hey samourai, longtime no write!
Guess i've been chill'in! Not as good as you boy toy!!! T'es tellement drôle! Keep your white ass safe, bud! Luv y'a
Caro xx

Thunderstorm said...

Disons qu'avec un nom comme celui-là (Bravo), son destin ne pouvait être différent.

Je suis sûr que le Brun amical n'aurait jamais fait ça. Si je me rappelle bien, c'était une Aerostar, c'est-à-dire la Star des Airs, parfaite pour les expéditions dans les plus hautes altitudes.

Great old time,
Boumbi le Gris

Mom said...

Édouard dit que son ami de 6 ans est capable de faire un 360 et Charlotte veut te réentendre encore et encore,nous t'avons écouté plusieurs fois en fin de semaine.Moi,j'aime ton rire et ce que tu écris me rends très heureuseJe t'aime Mom